Skip to content

Pression des pneus : une vérification trop souvent sous-estimée

Par Nikolas - Publié le 02/06/2020

Lecture : 3 min


 

Depuis plusieurs années, la technologie des pneus ne cesse d'évoluer et de se perfectionner, renforçant la sécurité et le confort d'utilisation de ces derniers pour tous vos véhicules. Malgré ces progrès constants, il demeure nécessaire de contrôler régulièrement leur bon état, afin d'éviter de nombreux risques regrettables aussi bien pour vos conducteurs que pour votre flotte

Mécanicien en train de vérifier l’état d’un pneu de voiture

La pression des pneus, un indicateur de premier ordre pour vos véhicules

Directement en contact avec la chaussée, les pneus sont les principaux garants de la bonne tenue de route de votre véhicule et donc de la sûreté de ses usagers. Pour vous prémunir de tout danger, il est recommandé de vérifier fréquemment l'usure de vos pneus, ainsi que la présence éventuelle de dégâts susceptibles d'endommager tout ou partie du pneumatique (hernies, boursouflures, craquelures, entailles etc.). La pression des pneus constitue elle aussi une des vérifications régulières principales sur votre véhicule.

 

 

Comment faire pour connaître la pression des pneus de vos véhicules ?

En vous rendant dans un garage ou dans une station-service TOTAL, vous avez de très grandes chances de pouvoir y trouver une jauge à cadran, qui vous permet de mesurer la pression actuelle des pneus de votre véhicule. Il vous suffit ensuite de vous référer aux instructions du constructeur concernant le bon niveau de pression à respecter pour votre modèle de véhicule. Celles-ci sont renseignées dans le manuel d'utilisation du véhicule mais également sur une vignette autocollante qui peut se situer à l'intérieur de la portière du conducteur, dans la boîte à gants ou encore sur le clapet du réservoir.

 

A quelle fréquence gonfler et vérifier la pression de ses pneus ?

Les spécialistes conseillent de contrôler la pression des pneus au minimum une fois par mois. En effet, celle-ci descend naturellement en fonction de l'utilisation faite de votre véhicule, avec une perte moyenne de 0,1 bar chaque mois. Cette vérification doit également être renouvelée avant chaque long trajet ou en cas de charge plus importante dans le véhicule par rapport à vos habitudes. Une fois le contrôle effectué, il vous suffit d'utiliser une pompe à air en station-service pour réajuster le gonflage de vos pneus.

Dans les instructions du constructeur figurent deux niveaux de pression, selon que votre véhicule doive ou non supporter une charge importante. La météo est un autre critère à prendre en compte au moment de regonfler vos pneus. Ceux-ci ont en effet tendance à perdre un peu de pression en cas de températures hivernales (environ 0,2 bar). Vous pouvez toutefois compenser cette légère perte en réévaluant le niveau de gonflage indiqué lorsque les conditions climatiques l’imposent.

Il est recommandé de mesurer la pression de vos pneus à froid, c'est-à-dire après un court trajet. Si vous réalisez ce contrôle à chaud, ajoutez entre 0,3 et 0,4 bar en plus des préconisations, car la pression de vos pneus sera alors faussée à cause de l'air chaud.

 

Quelles sont les conséquences d’un mauvais gonflage des pneus ? 

Un pneu sous-gonflé comme un pneu surgonflé ne pourront en effet pas assurer leur rôle dans les meilleures conditions. Dans le cas de pneumatiques sous-gonflés, l'un des principaux dangers concerne l'augmentation de la distance de freinage. En cas de météo pluvieuse, l'incidence est encore plus forte pour la sécurité de vos conducteurs, avec des risques d'accidents renforcés par le phénomène d'aquaplanning. 

En ne gonflant pas assez vos pneus, vous les exposez en outre à une usure plus marquée, ce qui peut rapidement provoquer de sérieux dégâts sur ces équipements. En plus des effets négatifs sur l'état et la sécurité de votre véhicule, un gonflage insuffisant entraîne une surconsommation de carburant lors de chacun de vos déplacements. Un critère à ne surtout pas négliger puisqu'il représente un impact direct sur le budget de votre flotte et sur les émissions de CO2 de votre parc.

Qu'en est-il de pneumatiques trop gonflés ? Ces derniers perdent en adhérence et mettent donc à mal la tenue de route de votre véhicule. La bande de roulement est confrontée à une usure plus rapide, ce qui a des conséquences sur la sécurité de vos trajets mais aussi sur les frais d'entretien de votre flotte, avec la nécessité de remplacer plus souvent ces équipements. Enfin, un surgonflage les rend plus sensibles aux différents aléas et dégâts sur la route, susceptibles de créer des dommages irréversibles et des risques d’éclatement de vos pneus.
 

 

Sur le même thème