Skip to content

Biocarburants : des alliés au service de la transition énergétique

Electrique et nouvelles énergies   >    Autres énergies

Face aux enjeux de la transition énergétique, les professionnels, notamment ceux œuvrant dans le secteur des transports, sont en première ligne. Les atouts de l’électricité dans le transport et les déplacements sont largement connus. Pour autant, capitaliser sur une seule énergie n’apparaît pas pertinent. La transition énergétique passera en effet par un mix intelligent, adapté aux différents usages. Et les biocarburants disponibles en France en font partie ! Total incorpore d’ailleurs des biocarburants depuis 1994 et est aujourd’hui un acteur majeur dans cette filière. Quels sont leurs bénéfices ? Comment s’intègrent-ils dans le mix-énergétique ? On fait le point.

 

Par Anne - Publié le à 12/01/2021

Lecture : 4 min


Biocarburant dans un réservoir de véhicule

Production des biocarburants, comment ça marche ?

Un biocarburant est produit à partir de matières premières biosourcées : il provient de la transformation de matières premières végétales, animales ou organiques. D'origine renouvelable, il contribue à émettre à minima moitié moins de CO2 que les carburants fossiles sur l’ensemble de son cycle de vie (de la plantation à sa consommation). Pour ce faire, les matières premières entrant dans sa composition doivent être certifiées durables selon les critères établis par l’UE. L’incorporation de biocarburants dans les carburants traditionnels constitue donc une solution connue et bien identifiée pour diminuer les émissions de CO2 notamment dans le secteur du transport. C’est pourquoi Total travaille activement au développement de solutions pour valoriser les biocarburants.

Le saviez -vous ?
En 2019, Total a incorporé 2,5 millions de tonnes de biocarburants dans les essences et gazole en Europe.

Quelques exemples d’incorporation de biocarburants dans les produits proposés par Total

Aujourd’hui, la majorité des carburants distribués en France contient déjà des biocarburants, mais cette information est souvent peu connue des consommateurs. Suivant la filière, essence ou Diesel, les biocarburants incorporés vont être de nature différente. Les biocarburants utilisés dans la filière essence, sont fabriqués majoritairement à partir de betteraves, de maïs et de blé. Pour la filière Diesel, il s‘agit plutôt d’huiles végétales (colza, tournesol, etc.), d’huiles usagées et/ou de graisses animales. Parmi les produits essence, Total propose notamment du SP95 E10, contenant jusqu’à 10 % d’éthanol, ainsi que le Superéthanol E85 dont la composition comprend 65 % à 85 % d’éthanol. 

En ce qui concerne les gazoles, il faut avoir que le gazole de référence européen, appelé aussi B7 (en station Total, le Diesel Premier et TOTAL EXCELLIUM Diesel), peut contenir jusqu’à 7% de biocarburants. On trouve également à la pompe le Diesel B10 Premier composé jusqu’à 10 % de biodiesel.

Comment choisir le carburant ou le biocarburant adapté à son véhicule ?

L’incorporation de biocarburants n’est pas sans conséquence pour les motorisations. Il est nécessaire de vérifier la compatibilité des véhicules (via le carnet d’entretien par exemple) lorsqu’on souhaite utiliser un nouveau type de carburant.

Le choix dépend de votre moteur et des propriétés du carburant. Tous les véhicules Diesel peuvent utiliser du carburant B7, mais le B10 n’est pas compatible avec tous les moteurs Diesel. Il existe une liste des véhicules pouvant rouler au B10, mais vous pouvez aussi consulter le carnet d’entretien du véhicule ou votre garagiste. Si votre véhicule est compatible avec le B7 et le B10, privilégiez le Diesel B10 Premier qui offre plusieurs avantages : remplissage du réservoir plus rapide, système d’alimentation du moteur préservé, pièces métalliques du moteur protégées de la rouille et la corrosion, émissions de gaz à effet de serre plus réduites.

Un autre exemple, le biocarburant TOTAL HVO100, un gazole de synthèse 100% d’origine renouvelable proposé par Total. Ce biocarburant est destiné uniquement au flottes captives en France mais est compatible avec tous les véhicules Diesel. Ce carburant peut être utilisé de seul ou en mélange avec un gazole standard. Il permet une réduction d’au moins 50% des émissions de CO2 et autres polluants règlementés, comme par exemple les particules et les NOX à la combustion. 

Vous pouvez aussi compter sur le carburant TOTAL Ecolium 30, un carburant liquide ou gazeux constitué de 30% de biodiesel, réservé aux flottes professionnelles. Il permet une réduction des émissions de CO2 d’au moins 13,5% par rapport à la référence fossile. TOTAL Ecolium 30, contient en plus un package d’additifs lui conférant des performances supplémentaires à un gazole standard : maintien de la propreté du moteur, utilisation optimisée en hiver, limitation des phénomènes de rouille et de corrosion.

Un mix énergétique intelligent grâce aux biocarburants

Chaque carburant est pertinent pour des usages spécifiques et le mix énergétique s’adapte en fonction des distances parcourues et de l’autonomie des véhicules. Il vous permet de choisir l’énergie la plus pertinente selon son usage et ses objectifs en terme d’impact CO2 et d’avancer vers la transition énergétique à une échelle plus globale. Poids lourds ou véhicules légers, trajets urbain, régionaux ou longue distance, besoins en autonomie et choix de l’impact CO2 : le mix énergétique résout toutes les équations

Pour les poids lourds et utilitaires, l’électrique et bientôt l’hydrogène apparaissent les plus adaptés en milieu urbain. En régional et sur de longues distances, on peut compter sur le GNV, le gazole et l’hydrogène. Pour les véhicules légers, l’hybride rechargeable essence est adapté à tous les trajets (urbain, régional, trajets longs), l’électrique plutôt dédié au milieu urbain, le gazole et l’essence pour le régional et les longues distances.

Total est engagé dans le développement des nouvelles énergies

Par choix stratégique et responsabilité industrielle, Total a développé des énergies adaptées à chaque usage. En investissant dans ces énergies, Total contribue à diversifier le mix énergétique... L'énergéticien a ainsi investi dans le développement des carburants et biocarburants en France (Diesel, essence) mais est également présent sur les segments des nouveaux carburants : GNV/bioGNV, électrique et bientôt l'hydrogène, énergie au coeur du plan de relance et des étapes suivantes destinées à accélérer l'indépendance énergétique au niveau national, européen et mondial.

 


Pour aller plus loin


 

Retour