Skip to content

Le GNV, un carburant qui peut bonifier tout type de flottes de véhicules

Electrique et nouvelles énergies   >    Autres énergies

Si l'électrique et l'hydrogène sont actuellement les deux options les plus fréquemment mises en avant pour la transition énergétique du secteur routier, le gaz naturel pour véhicule (GNV) conserve de solides arguments à faire valoir pour répondre aux enjeux écologiques et climatiques. Parmi ces principaux points forts trop souvent méconnus, cette énergie a l'avantage de convenir à tous types de véhicules et donc de répondre aux entreprises dont les besoins peuvent être couverts par la conversion de leur flotte au GNV.

 

Par Nikolas - Publié le à 08/10/2020

Lecture : 6 min


Voiture écologique GNV

Véhicules GNV : la situation du gaz naturel véhicules en France

Association réunissant plus d'une centaine d'acteurs engagés pour le déploiement du GNV (constructeurs, industriels, distributeurs et fournisseurs d'énergie, collectivités locales etc.), l'Association française du gaz naturel véhicule (AFGNV) a récemment procédé à un état des lieux de la part de véhicules roulant à cette énergie dans le parc automobile français. 

Selon le décompte réalisé par cette organisation, ce sont actuellement près de 23 000 véhicules GNV qui circulent sur les routes de France, parmi lesquels 10 491 véhicules légers, 4 087 poids lourds, 3 865 bus et cars et 2 004 bennes à ordures ménagères. Un premier constat qui confirme la possibilité de recourir au gaz naturel véhicule pour n'importe quel type de véhicules, et donc pour toutes sortes d'activités.
 

Véhicules GNC et GNL en France : quelle progression sur une année ?

L'AFGNV procède au suivi mois par mois des évolutions du parc de véhicules gaz naturel véhicule (GNC ou GNL) disponibles en France. Les informations chiffrées concernant les tendances des 12 derniers mois sont ainsi assez parlantes et confirment que l'attrait pour le gaz naturel véhicule se maintient, aussi bien pour les véhicules légers que pour les poids lourds et autres types de véhicules.

 

Camions GNV : le nombre de poids lourds connaît une forte hausse

Si elle est considérée par erreur comme une énergie exclusivement réservée aux camions et autres poids lourds, l'énergie GNV séduit de nombreux conducteurs de ce type de véhicules. Selon les chiffres collectés sur le site de l'AFGNV, la progression sur ces modèles de véhicules est de 38,91% entre le troisième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2020 (de 3 236 à 4 495 véhicules en circulation). Les entreprises du secteur du transport de marchandises, principalement pour des déplacements interrégionaux, font ainsi partie des structures les plus convaincues par des véhicules fonctionnant au GNC.

Bus et cars GNV : le déploiement s’accélère pour ce type de véhicules

Les bus et cars ont été parmi les premiers en France à évoluer vers des motorisations fonctionnant au GNV. De nombreuses collectivités et opérateurs privés continuent de miser sur le gaz naturel véhicule pour leurs flottes de transports en commun, puisque les bus ont connu une augmentation de 10,31% entre 2019 et 2020, quand le nombre d'autocars a explosé sur la même période (+ 108,46%), avec un passage de 201 à 419 véhicules en circulation.

Véhicules légers et utilitaires : le GNV poursuit sa progression

Les véhicules légers et véhicules utilitaires légers roulant au GNV ont eux aussi le vent en poupe auprès des conducteurs en France. Les premiers ont ainsi évolué de 14,49%, avec un nombre passant de 2 284 à 2 615 véhicules en circulation. Pour les véhicules utilitaires légers, la progression est moins importante puisque le parc en circulation sur ce type de véhicules est déjà relativement important : +8,37%, de 7 552 à 8 184 véhicules GNV.

Prix du GNV : un coût moyen attractif par rapport aux moteurs diesel

C'est un aspect indispensable pour les professionnels au moment de faire le choix d'un carburant classique ou d'une énergie alternative : le prix à la pompe en station-service. Le gaz naturel véhicule a l'avantage d'être intéressant sur le plan économique, notamment par rapport aux motorisations diesel qui sont les premières impactées par la démarche de transition énergétique engagée. D'une manière générale, le coût au kilo de cette énergie est inférieur d'environ 20% au coût du litre de diesel, ce qui permet de faire baisser la facture au moment de faire le plein de GNV de n'importe lequel de vos véhicules.

Consommation d’un véhicule GNV : est-ce intéressant pour vos usages professionnels ?

Constat de départ : un kilo de GNV permet de réaliser la même distance qu'un litre de diesel. En conséquence, le recours au gaz naturel pour les véhicules de votre flotte d'entreprise a une incidence sur vos coûts, à condition de bien estimer l'adéquation entre cette énergie et ses promesses en matière d'autonomie, et la nature de vos déplacements.

 

Autonomie des véhicules GNV : des améliorations régulières

Les performances des véhicules GNV disponibles en France ne cessent de s'améliorer au fil des années et des nouvelles technologies intégrées aux nouveaux modèles commercialisés. Pour les poids lourds utilisant le gaz naturel comprimé (GNC), l'autonomie moyenne des véhicules sur le marché atteint environ 600 à 700 kilomètres, ce qui permet d'effectuer des itinéraires interrégionaux sans avoir besoin de repasser par la case station-service. 

Des tests grandeur nature sont en outre effectués ces dernières années par des constructeurs confirmés, afin de pousser les performances des camions GNC au-delà des 1000 kilomètres en conditions réelles. Les camions fonctionnant avec du gaz naturel sous sa forme liquide (GNL) sont quant à eux de plus en plus en mesure d'atteindre le seuil de 1500 kilomètres d'autonomie.

Quels sont les autres atouts en faveur des véhicules GNV ?

 

Des émissions de polluants sérieusement revus à la baisse

La diminution de l'impact environnemental par rapport aux véhicules diesel ou à essence constitue un avantage de première importance pour les modèles utilisant le gaz naturel véhicule. Par rapport aux véhicules thermiques répondant à la norme EURO 6 ou EURO VI en vigueur, le BioGNV, carburant produit de manière totalement renouvelable, permet une réduction de 95% des particules fines et des oxydes d'azote émis en circulation. 

Les émissions de CO2 sont un autre atout en faveur du gaz naturel véhicule, puisqu'elles sont en moyenne inférieures de 15% par rapport au diesel. Outre la réduction des polluants, la technologie des poids lourds GNC permet une sérieuse réduction du bruit par rapport aux modèles fonctionnant au gazole, ce qui est un plus pour les trajets nocturnes et pour le confort de conduite de vos chauffeurs.

Une fiscalité intéressante pour s’équiper avec ces véhicules

TVA récupérable, exonération de la Taxe sur les véhicules de société (TVS), suramortissement, existences d'aides publiques mises en place par les collectivités et grandes villes... Les incitations fiscales ne manquent pas pour vous inviter à vous renseigner sur les véhicules utilisant le gaz naturel, à l'heure où les énergies alternatives auront un rôle important à jouer à long terme pour des raisons écologiques en lien avec les actions pour la protection de l'environnement.

Un constat rappelé par la Ministre chargée de ce dossier, Barbara Pompili, à l'occasion d'une matinale consacrée au GNV et organisée début septembre par l'AFGNV : "Nous n'avons jamais dit que toute notre énergie serait uniquement basée sur une énergie. L'hydrogène, c'est une stratégie parmi toutes les stratégies que nous mettons en place pour la transition écologique. Le gaz naturel a aussi sa place évidemment comme énergie de transition, et notamment le biogaz."

Tous les véhicules GNV disposent de la vignette Crit’Air 1

Si les véhicules 100% électriques ou hybrides rechargeables bénéficient des vignettes Crit'Air les plus intéressantes (zéro émissions ou Crit'Air 1), le GNV tire clairement son épingle du jeu. Classés Crit'Air 1, les véhicules au gaz naturel sont ainsi exemptés des ZFE mises en place par les collectivités locales, sur la base des dispositions de la Loi d'orientation des mobilités (LOM) promulguée en fin d'année 2019. Un vrai gain de temps et d'efficacité pour les professionnels qui n'ont ainsi pas à se soucier de ces restrictions de circulation dans l'organisation de leurs tournées et déplacements.

Le réseau GNV de TOTAL en constant développement

Avec déjà 17 stations en France et un objectif de 500 stations-services GNV en Europe à l’horizon 2025, le Groupe Total fait preuve d’une forte ambition pour le développement de l’accès à cette énergie alternative. Le 1er août 2020, TOTAL a d’ailleurs ouvert la plus grande station exclusivement dédiée au GNV et bioGNV, dans le port de Gennevilliers, deuxième port fluvial d’Europe
 

 


Pour aller plus loin


 

Retour