Skip to content

Comment bien conduire une voiture électrique ?

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

Les véhicules électriques présentent des particularités de fonctionnement qui peuvent influencer directement la façon de les conduire. En effet, un moteur alimenté par des batteries électriques ne réagira pas exactement de la même façon qu’un moteur thermique. Quelles sont donc les spécificités à connaître pour conduire convenablement un véhicule électrique ?

Par Jeanne - Publié le 12/06/2020

Lecture : 3 min


 

Voiture électrique en cours de recharge

 

Savez-vous qu’intégrer des véhicules particuliers ou utilitaires électriques peut se révéler une idée judicieuse pour faciliter le quotidien de vos collaborateurs ? Prendre le volant de ce type de véhicules donne en effet accès à un véritable confort de conduite, notamment grâce à une prise en main qui se fait très facilement. Pour exploiter pleinement les atouts d’un véhicule électrique, il sera toutefois nécessaire d’adapter la conduite aux capacités du moteur, d’une part pour améliorer l’autonomie de la batterie et, d’autre part, pour profiter des bénéfices du véhicule plus longtemps.

Voitures électriques : un mode de fonctionnement différent des moteurs thermiques

Contrairement à un moteur thermique, le moteur électrique a un couple immédiat, c’est-à-dire que la puissance du moteur peut être transmise directement aux essieux, ce qui permet une accélération continue et fluide, en une seule fois. Le moteur thermique, lui, doit monter dans les tours au fur et à mesure, en passant les vitesses : la courbe d’accélération sera donc moins directe. 

La puissance d’accélération d’un véhicule électrique peut donc impressionner et reste à manier avec précaution. D’une part, pour la sécurité du conducteur et des passagers dans le respect du Code de la route ; et d’autre part afin de préserver l’autonomie de la batterie : en cas d’accélérations fortes et répétées, la batterie se déchargera plus rapidement. On préférera donc des accélérations douces et modérées qui feront gagner en confort de conduite et en longévité de la batterie à court et long termes puisqu’une utilisation de la batterie dans les règles de l’art améliorera sa durée de vie. 

Conduire une voiture électrique : pensez au frein moteur régénératif

L’une des caractéristiques vraiment innovantes des véhicules électriques provient de sa capacité à recharger les batteriesen accumulant l’énergie produite par le frein moteur. Concrètement, lorsque le conducteur relâche l’accélérateur, l’énergie cinétique du moteur (soit l’énergie produite par la vitesse) est récupérée et transformée en électricité par le moteur lui-même, avant d’être retransmise à la batterie.

Grâce à ce procédé, l’autonomie des batteries peut être augmentée de 20%. Il est donc plus judicieux d’utiliser davantage le frein moteur que la pédale de frein.  En connaissant précisément le fonctionnement des freins des véhicules électriques de votre flotte, vous pourrez sensibiliser vos conducteurs à la meilleure manière de les utiliser pour ménager l’autonomie des batteries, tout en leur garantissant une conduite souple et confortable. 

 

Adapter sa conduite à la situation : la clé pour conduire une voiture électrique

Dans les embouteillages, sur une route de campagne ou sur l’autoroute, le conducteur doit savoir modifier son comportement au volant et anticiper au mieux les obstacles ou les ralentissements qu’il pourrait rencontrer. Dans les bouchons, l’utilisation du frein moteur est préférable à la pédale de frein, afin d’éviter des changements d’allure trop brutaux. 

Un freinage trop soudain est d’ailleurs susceptible de surprendre les conducteurs qui vous suivent, augmentant les risques d’accident. Une conduite souple doit rester la priorité, aussi bien en milieu urbain que sur l’autoroute. Une vitesse trop élevée, au-delà de 100 km/h, n’est pas sans conséquence sur l’autonomie de la batterie ! Le conducteur qui emprunte l’autoroute lors de ses déplacements doit donc faire preuve de vigilance pour conserver une allure modérée synonyme de sécurité et de confort de conduite. 
 

Une conduite adaptée permet de réduire la consommation de votre voiture électrique

Conduire une voiture électrique, c’est donc modifier son comportement au volant en adaptant sa conduite et en intégrant de nouvelles habitudes. L’éco-conduite, qui repose sur des gestes plus souples. A la clé : une meilleure maîtrise de l’autonomie de votre véhicule, avec des coûts de recharge réduits grâce à une autonomie des batteries idéalement exploitée. Une conduite plus fluide vous apporte en outre un rapport à la route différent et plus apaisé, avec en prime des bénéfices en matière de respect de l’environnement.

Conduire une voiture électrique : moins de bruit… et plus de confort

Aussi bien pour le mode de fonctionnement de son moteur que pour son freinage spécifique, la voiture électrique apporte de vrais bénéfices en termes de confort de conduite. Un constat qui s’explique également par le centre de gravité très bas sur ce type de véhicules, principalement lié au poids des batteries au niveau du plancher, et qui favorise une bonne tenue de route. Des avantages de premier plan qui se marient avec une absence de bruits particulièrement appréciée par les conducteurs réguliers… mais aussi par les riverains et élus locaux de plus en plus soucieux de ces problématiques sonores ! 
 
 
 

Pour aller plus loin


 

Retour