Skip to content

Autonomie et recharge des voitures électriques : stop aux idées reçues !

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

Si les voitures électriques ont le vent en poupe avec une augmentation régulière des nouvelles immatriculations en France au cours des dernières années, certains acheteurs potentiels se montrent encore réticents à l'idée de miser sur la mobilité électrique. En cause ? Des théories tenaces, mais pas toujours vérifiées, selon lesquelles ces véhicules conserveraient des points faibles trop importants pour une utilisation efficace au quotidien.

Par Nikolas - Publié le 24/08/2020

Lecture : 5 min


Homme qui recharge sa voiture sur une borne électrique TOTAL

 

Quelle est l’autonomie moyenne d’une batterie de voiture électrique ?

L'autonomie de la batterie constitue sans aucun doute l'un des sujets les plus discutés à propos des véhicules électriques. Il s'agit en effet d'un indicateur de premier plan afin d'estimer si un modèle peut répondre aux besoins de mobilité de votre entreprise. Conscients de cet enjeu, les constructeurs ne cessent d'améliorer la technologie des modèles de véhicules électriques mis sur le marché, avec des capacités d'autonomie supérieures au fil des innovations. 

L'objectif ? En finir avec les doutes concernant une autonomie insuffisante et restrictive pour les trajets effectués dans le cadre de vos activités. A l'heure actuelle, les véhicules les plus performants en la matière atteignent 400 km à 500 km d'autonomie réelle, ce qui représente un seuil amplement suffisant pour bon nombre de déplacements professionnels. La volonté d'élargir le réseau de bornes de recharge en France va également dans le sens d'une utilisation généralisée des véhicules électriques dans les prochaines années.

Augmenter l’autonomie d’une voiture électrique, c’est possible ! Comment faire ?

Les règles à suivre pour contrôler la consommation de carburant sur un véhicule thermique s'appliquent à peu de choses près aux véhicules électriques. Les accélérations trop marquées et les freinages brutaux, notamment en milieu urbain, sont ainsi à éviter autant que possible, pour conserver la plus grande autonomie possible sur votre trajet. Pour rappel, sur un véhicule électrique, le couple maximal du moteur est atteint immédiatement, contrairement aux véhicules thermiques qui nécessitent un certain laps de temps. Il est donc totalement contre-productif d'accélérer de manière trop marquée pour atteindre la vitesse souhaitée avec une voiture électrique.

Sur les axes autoroutiers ou voies rapides, il n'est en outre pas nécessaire de rouler exactement à la vitesse maximale indiquée. Conserver une allure légèrement inférieure à 130 km/h sur autoroute présente en effet de vrais bénéfices pour les capacités d'autonomie de la batterie de votre voiture électrique et vous donnera la possibilité d'effectuer un trajet plus long sans passer par la case recharge. Evitez également d'abuser du chauffage ou de la climatisation : comme sur un véhicule diesel ou essence, ces systèmes impactent directement la consommation des voitures électriques, abaissant ainsi plus rapidement l'autonomie de la batterie.

Frein moteur régénératif : est-ce vraiment possible de recharger sa voiture électrique en roulant ?

Particularité des véhicules électriques, le frein moteur régénératif est un allié à ne surtout pas négliger pour conserver la meilleure autonomie possible lors de vos trajets. Comment cela fonctionne ? Lorsque vous souhaitez réduire l'allure de votre voiture, contentez-vous de relâcher l'accélérateur et de vous en remettre au frein moteur. Le moteur va alors jouer le rôle de générateur en récupérant l'énergie cinétique, produite par la vitesse, pour la transformer en électricité afin de la renvoyer vers la batterie afin de la recharger pendant que vous roulez. Un système simple et redoutablement efficace puisqu'il peut vous faire bénéficier d'une plus grande autonomie lors de vos déplacements.

Oui, vous pouvez recharger et utiliser vos voitures électriques par temps froid ! 

Malgré les innovations apportées par les constructeurs, les capacités des véhicules électriques peuvent encore aujourd'hui être sensiblement impactés en cas de températures froides. A titre d'exemple, avec des températures négatives en période hivernale, les véhicules électriques peuvent enregistrer des pertes d'autonomie assez importantes, de l'ordre de 20% dans certains cas. Comment l'expliquer ? Avec le froid, les électrons des batteries Lithium-ion (Li-ion) des voitures électriques sont moins mobiles, ce qui a des conséquences directes sur le temps de charge, plus important que dans des conditions normales d'utilisation.
 

 

En outre, la batterie sera contrainte de puiser dans la puissance habituellement utilisée pour rouler, afin de se protéger des basses températures pendant que votre véhicule roule. Là encore, cette action réduira l'autonomie de la voiture, qui ne pourra en outre pas bénéficier de la récupération d'énergie par freinage évoquée précédemment, puisque ce système se coupe automatiquement pour se prémunir du froid. Si vous devez rouler par temps froid, faites en sorte de garder au minimum 20% de charge sur votre véhicule, afin que ce dernier dispose de l'énergie suffisante pour maintenir la batterie au chaud au moment de démarrer. Privilégiez en outre les sièges et volants chauffants plutôt que le chauffage au sein de l'habitacle, puisque ce dernier pompe directement l'autonomie de la batterie.

Oui, un véhicule électrique coûte moins cher en consommation qu’un véhicule thermique

En fonction des offres de véhicules proposées par les constructeurs, mais aussi de l'usage que vous en faites et du style de conduite de vos collaborateurs, les frais liés à la consommation énergétique sont évidemment variables. Toutefois, les études réalisées en la matière se rejoignent pour valoriser le coût moindre des véhicules électriques en termes de recharge, par rapport à des pleins réalisés sur des véhicules thermiques. En moyenne, ce poste de dépense pour 100 km est trois fois inférieur à celui d'un véhicule essence ou diesel.

Charger son véhicule électrique avec un câble standard : attention, danger !

Ne vous aventurez pas à utiliser un câble ou une rallonge domestique pour recharger votre véhicule électrique à domicile ! Si cette pratique peut sembler plus pratique et avantageuse, elle se révèle surtout vraiment dangereuse aussi bien pour vous que pour vos véhicules. Les câbles spécialement conçus pour la recharge de véhicules électriques font preuve d'une meilleure isolation et disposent d'une gaine plus épaisse que leurs câbles standard, ce qui vous protège des risques d'électrocution mais aussi de court-circuit ou d'incendie en cas de recharge sous la pluie. Pour une recharge sécurisée, utilisez exclusivement le matériel fourni par le constructeur ou faites le choix d'installer une borne de recharge sur votre espace de stationnement privé.

 


Pour aller plus loin


 

Retour