Skip to content

Hybride ou 100% électrique : que choisir pour sa flotte de véhicules ?

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

De plus en plus d’entreprises adoptent des comportements éco-responsables. Dans cette perspective, certaines intègrent des voitures hybrides ou électriques à leur flotte. Malgré leurs similitudes, ces deux types de véhicules fonctionnent différemment. Comment choisir entre le 100% électrique et l’hybride ? Suivez le guide. 

Par Elaine-Claire - Publié le 04/09/2020

Lecture : 4 min


Voiture électrique en cours de recharge

 

Quelle est la différence entre une voiture hybride et une voiture électrique ? 

Les entreprises qui souhaitent accélérer le verdissement de leur parc automobile ont le choix entre trois types de motorisations.

Les véhicules hybrides standard 

Un véhicule hybride classique possède à la fois un moteur thermique et un moteur électrique, utilisant conjointement du carburant (le plus souvent de l’essence, mais aussi du diesel) et de l’électricité. Le moteur électrique complète l’action du moteur thermique, en convertissant l’énergie cinétique du véhicule en électricité, lors des phases de décélération et de freinage. Il faut bien différencier le véhicule hybride du véhicule électrique. En effet, il s’apparente plutôt à une voiture thermique à assistance électrique, car l’énergie n’est pas redistribuée à parts égales entre les deux motorisations. 

Les véhicules hybrides rechargeables 

La voiture hybride rechargeable est considérée comme une évolution de l’hybride. Il s’agit d’une hybride qui dispose d’un moteur électrique plus puissant, d’une batterie de taille supérieure et d’une prise pour la recharger sur une borne électrique ou une prise domestique. Généralement, elle est capable de rouler environ 60 km en mode 100% électrique. C’est ensuite le moteur thermique qui prend le relais. 

Les véhicules 100% électriques 

Une voiture électrique fonctionne simplement. En lieu et place d’un moteur thermique, elle est dotée d’un unique moteur électrique qui agit sur les roues. Celui-ci est relié à une batterie rechargeable sur une borne électrique, qui lui permet de parcourir jusqu’à plusieurs centaines de kilomètres selon les modèles. Les solutions de recharge se développent ces dernières années, à l’image du réseau proposé par TOTAL aujourd’hui, avec près de 20 000 points de recharge sur le territoire. 

Véhicules tout électrique ou véhicules hybrides : les avantages pour une flotte d’entreprise 

La conversion d’une flotte d’entreprise aux voitures 100% électriques présente des avantages non négligeables, tant sur le plan humain, environnemental que financier :

  • une consommation de carburant et des frais d’entretien réduits ;
  • un fonctionnement silencieux ;
  • l’absence d’émissions de gaz d’échappement ; 
  • une conduite confortable.

La voiture hybride, quant à elle, dépense plus de carburant et émet des gaz d’échappement, mais dans une bien moindre mesure qu’un véhicule thermique. Elle constitue ainsi une excellente alternative à la voiture thermique si le passage au 100% électrique demeure un objectif difficile à atteindre pour votre entreprise. En combinant le meilleur des deux technologies (thermique et électrique), elle permet d’effectuer une transition en douceur, notamment grâce à un prix plus intéressant que pour un véhicule électrique. 

Évaluez les besoins de vos collaborateurs pour bien choisir vos véhicules propres

Pour effectuer un choix pertinent entre des voitures hybrides ou 100% électriques, la télématique peut aider à bien identifier les réels usages. Si vos collaborateurs doivent effectuer des petits trajets quotidiens, entre leur domicile et leur travail, puis entre leur travail et les locaux de leur clientèle situés à proximité, une voiture électrique est tout à fait adaptée. 

En revanche, si vos conducteurs doivent régulièrement réaliser des trajets de longue distance dans le cadre de leurs déplacements professionnels, la question de l’autonomie et de l’accès à des points de recharge se pose plus sérieusement. Grâce à sa motorisation alliant électrique et essence, la voiture hybride qui leur permettra de rouler plus longtemps et se révélera être un choix plus judicieux. 
 

Un cadre législatif avec des objectifs précis autour de la voiture hybride ou électrique en entreprise 

Pour les sociétés, le verdissement des flottes n’est désormais plus une option, mais une obligation. Après des dispositions imposant aux entreprises de développer leurs équipements d’installations de solution de recharge, la loi d’orientation des mobilités (LOM) a fixé des quotas relatifs aux flottes professionnelles. 

Ainsi, les entreprises qui gèrent plus de 100 automobiles devront compter au moins 10% de véhicules propres en 2022 lors du renouvellement de leur parc, 20% en 2024, 35% en 2027 et 50% en 2030. Concernant les collectivités territoriales et les entreprises nationales, le taux de voitures hybrides ou électriques doit atteindre 20% en 2021, puis 37,4% en 2026. 

Une fiscalité attractive pour les professionnels qui choisissent des véhicules verts 

Des règles fiscales avantageuses ont été mises en place afin d’inciter les entreprises à acquérir des voitures électriques : 

  • l’exonération de la TVS (taxe sur les véhicules de société) ;
  • l’amortissement de la batterie ;
  • la récupération de la TVA.

Deux aides financières pour l’acquisition d’une voiture hybride ou électrique viennent compléter ces dispositifs fiscaux :

  • un bonus écologique de 5000€ maximum pour l’achat d’un véhicule utilitaire électrique ou hybride rechargeable ;
  • une prime à la conversion pouvant atteindre 2 500€, accessible qu’il s’agisse d’une voiture hybride ou électrique.
     

 


Pour aller plus loin


 

Retour