Skip to content

La mobilité électrique a continué de gagner du terrain en France en 2020

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

Bousculée par la crise sanitaire liée au COVID-19, l'année 2020 a été éprouvante pour bon nombre de secteurs d'activités en France comme à travers le monde. Frappé de plein fouet par les conséquences économiques de la pandémie, l'industrie automobile a ainsi vécu des mois particulièrement compliqués. Une petite éclaircie toutefois : la mobilité électrique a continué sa croissance constatée depuis plusieurs années, comme le montrent plusieurs indicateurs collectés sur l'année qui vient de s'achever. Tour d'horizon des éléments qui prouvent que la tendance demeure favorable à la généralisation des véhicules électriques sur les routes de France dans les prochaines années.

 

Par Nikolas - Publié le 14/01/2021

Lecture : 5 min


infographie mobilité électrique 2020

Les nouvelles immatriculations de voitures électriques ont explosé sur l’année 2020

C'est sans nul doute un chiffre essentiel pour illustrer le potentiel d'attractivité de plus en plus fort du véhicule électrique en France. Selon des informations dévoilées par l'association Avere-France, 90 210 nouvelles immatriculations de véhicules particuliers (VP) 100% électriques ont été recensées dans tout le pays entre janvier et novembre 2020. Comparé à la même période sur l'année 2019, cela représente une augmentation de 138%, ce qui se révèle encore plus impressionnant dans un contexte de crise économique. 

Si elle est bien moins étincelante, la tendance demeure positive pour les véhicules utilitaires 100% électriques, dont le nombre total a augmenté de 2% de janvier à novembre dernier, avec 7 445 nouvelles immatriculations enregistrées. Quant aux véhicules hybrides rechargeables, ils présentent des résultants encore plus éclatants puisque l'évolution entre 2019 et 2020 est de 271%, avec 59 825 nouvelles mises en circulation pour ce type de motorisation. Au total, ce sont plus de 240 000 véhicules électriques qui empruntent les routes de France fin 2020. Autant de chiffres qui viennent confirmer que le développement de la mobilité électrique n'est pas seulement un projet pour demain mais bien déjà une réalité d'aujourd'hui.

Pouvoirs publics, collectivités et entreprises : tous unis derrière l’objectif 100 000 bornes publiques fin 2021 !

C'est l'autre versant majeur de la mobilité électrique : la mise à disposition des infrastructures de recharge permettant aux utilisateurs de recharger leurs véhicules lors de leurs différents déplacements. Fin 2020, ce sont près de 30 000 bornes de recharges publiques qui étaient ainsi accessibles sur le territoire national, ce qui représente ainsi un ratio d'une borne de recharge pour huit véhicules. Un score largement conforme aux standards identifiés pour une mobilité électrique cohérente puisque l'Union européenne préconise une borne pour dix véhicules en circulation dans ses dernières recommandations.

Parce que la mobilité électrique est perçue comme un levier indispensable pour le secteur automobile et pour la transition énergétique, le gouvernement a décidé d'aller plus loin plus vite, avec un calendrier accéléré pour le déploiement des bornes de recharge. 2021 sera ainsi marquée par une ambition élevée puisque les pouvoirs publics espèrent atteindre un seuil de 100 000 bornes de recharge publiques en France d'ici la fin de l'année. Dans cette lignée, Total a récemment annoncé son intention de déployer 300 hubs de recharge haute puissance en 2021, installés sur le réseau autoroutier, sur les voies rapides et en zone urbaine, dans le but de faciliter l'accès à la recharge rapide pour les conducteurs de voitures électriques, quels que soient leurs usages.

Renouvellement du programme ADVENIR : un budget largement revalorisé pour élargir le réseau de recharge

Mis en place en 2016, le programme ADVENIR a permis de soutenir le financement de plus de 13 800 projets d'équipements de recharge standard à rapide, implantés aussi bien en voirie, dans les locaux des entreprises ou dans les bâtiments des copropriétés. Ce résultat a visiblement comblé toutes les attentes puisque le dispositif a été officiellement renouvelé pour une durée de 4 ans à partir du 2 novembre 2020. Le programme ADVENIR 2 devra répondre d'ici fin 2023 à des objectifs encore plus ambitieux, puisque les pouvoirs publics tablent sur l'accompagnement de plus de 40 000 points de recharge supplémentaires, grâce à un budget dopé à 100 millions d'euros, soit cinq fois plus que lors de la première édition du programme.

La recharge rapide, une attente forte des automobilistes pour passer à l’électrique

L'autonomie des véhicules électriques et la quantité suffisante d'infrastructures permettant de les recharger lors des déplacements, restent les principales préoccupations des automobilistes, à l'heure d'étudier la possibilité de passer à l'électrique. Un constat d'autant plus vrai pour les professionnels qui doivent effectuer des trajets quotidiens avec leur véhicule électrique et qui doivent donc avoir tout le confort de recharger les batteries après avoir effectué un certain nombre de kilomètres.

Problème : un doute demeure encore concernant l'étendue du réseau de recharge disponible à ce jour. De nombreux conducteurs ont ainsi déjà fait part de leur inquiétude concernant la possibilité de trouver des équipements de recharge sur leurs trajets. La multiplication des projets destinés à accroître le réseau de recharge prend ainsi tout son sens au regard de ce constat. 

La recharge rapide est d’ailleurs globalement plébiscitée par les conducteurs de véhicules électriques, qui y voient un bénéfice de premier ordre en faveur de cette motorisation. Et pour cause : en 30 minutes environ, les bornes proposant ce type de recharge permettent de récupérer près de 80% de la capacité de la batterie du véhicule. Un délai qui permet de ne pas consacrer trop de temps à faire le plein d'énergie avant de reprendre la route ! 

 


Pour aller plus loin


 

Retour