Skip to content

Prix au kilowattheure : quel est le coût pour recharger votre voiture électrique ?

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

Les véhicules électriques et hybrides rechargeables gagnent du terrain, notamment dans les flottes d'entreprise. Si elle est encouragée par l'Etat et les collectivités via de nombreuses mesures de soutien, cette tendance au développement de l'électromobilité doit également devenir un choix de raison pour que les décideurs hésitants franchissent le pas. Dès lors que le TCO (Total cost of ownership) des véhicules est favorable, la solution électrique a toutes les raisons de s'imposer.

 

Par Benoît - Publié le 30/12/2020

Lecture : 4 min


Véhicule électrique en recharge dans un parking

Autonomie, consommation, prix d’achat… Quels critères observer lors du choix d’une voiture électrique ?

Performance, confort, équipements, autonomie, temps de chargement pour faire un plein, image renvoyée par le modèle et son constructeur... Comme avec n'importe quelle motorisation, les véhicules électriques sont scannés intégralement avant d'intégrer la car policy d'une entreprise. Le facteur prix joue évidemment un rôle prépondérant grâce à une facture potentiellement allégée par les formules proposées par les opérateurs.

Combien ça coûte et est-il rentable d’acheter une voiture électrique ? De nombreux points à réfléchir

Dès lors, les gestionnaires de parc se posent de multiples questions en fonction des modèles présélectionnés. Ils comparent notamment la rentabilité de l'électrique par rapport à l'essence, au diesel ou encore au GNV (Gaz naturel pour véhicules) :

  • Quel est le prix d'achat ou de location sur X mois et X kilomètres de la voiture électrique ou hybride rechargeable, et combien pèse la batterie dans ce budget ?
  • Quels sont les aides financières (crédit d'impôt, exonération de TVS, dispositifs fiscaux avantageux, etc.) pouvant être débloquées ?
  • A combien reviennent les coûts prévisibles (certificat d'immatriculation, taxes...) ?
  • Que faut-t-il prévoir comme investissement lors de l'installation des infrastructures nécessaires (bornes, wallbox, prises renforcées monophasées ou triphasées pour plus de puissance, éventuellement outil de gestion pour mettre en place un système d'autopartage...) ?
  • Quelle est la consommation moyenne enregistrée par une voiture électrique ?
  • Combien de kilomètres mes collaborateurs devront parcourir au quotidien ?
  • Quel est le prix de kilowattheure (kWh) lors de la recharge et celui-ci varie-t-il en fonction des services disponibles ?

Ces trois derniers points sont déterminants pour évaluer le prix de revient kilométrique. Une donnée essentielle qu'il n'est pas simple d'anticiper pour l'électrique, au même titre que pour les autres carburants et énergies. Outre le style de conduite et les caractéristiques du véhicule comme le poids, la puissance ou l'aérodynamisme (un SUV étant logiquement plus énergivore qu'une citadine), le prix au kWh compte parmi les indicateurs variables et qui peuvent donc modifier vos estimations.

Prix d’une batterie de voiture électrique : un critère souvent oublié ! 

Qu'elle soit louée ou achetée en même temps que le véhicule, la batterie électrique représente une part importante du prix global de votre voiture. Pensez à bien anticiper le budget nécessaire pour cet équipement indispensable. En moyenne, le prix d'une batterie en location se situe autour d'une centaine d'euros par mois. A l'achat, la facture atteint généralement plusieurs milliers d'euros, ce qui explique l'existence d'une aide fiscale spécifique sous la forme d'un amortissement dédiée à la batterie.

Recharger une voiture électrique : quelle carte pouvez-vous utiliser ?

Lorsque les gestionnaires de flotte de véhicules d'entreprise envisagent d'acheter ou de louer une voiture électrique, ils s'intéressent forcément au prix du kWh. Son montant peut évoluer dans le temps, ce qui génère automatiquement une part d'incertitude. Le tarif à la borne de recharge, payable avec la carte Total ou d'autres moyens de paiement comme la carte bancaire, est évidemment fixé à l'instant T. Comme pour les carburants fossiles, le coût dépend de la production de l'énergie, du mode de distribution, mais aussi des taxes qui s'appliquent.

Tarif de recharge d’un véhicule électrique : comment expliquer les différences de prix du kWh à la borne ?

La vitesse de la charge de certaines bornes permet d'obtenir un temps de recharge extrêmement rapide si la capacité de la batterie l'autorise. Un point qui entre en ligne de compte pour déterminer le tarif mis en place par les opérateurs. Le pays de production de l'électricité doit également être pris en compte par les entreprises dont les conducteurs voyagent à l'étranger et y ont recours à des points de charge pour profiter d'une autonomie suffisante à leurs longs trajets. 

Plusieurs points expliquent les variations d'un pays à l'autre :

  • L'état du réseau
  • La stratégie des fournisseurs d'énergie
  • Le climat
  • Les taxes et la fiscalité
  • Les coûts de fourniture (production incluant le personnel ou les combustibles, commercialisation avec l'aspect marketing ou gestion de la clientèle et approvisionnement avec éventuellement l'achat d'électricité). 

L'origine de l'électricité, propre à chaque pays et susceptible d'évoluer dans le temps, a également un impact. Du nucléaire au solaire en passant par l'éolienne ou le charbon, chaque infrastructure a un coût et un mode de production propres qui se répercutent sur les consommateurs.

Comme pour les tarifs d'électricité utilisée dans les installations domestiques, un prix différencié est appliqué pour les bornes de recharge entre les heures pleines et les heures creuses. L'installation de points de recharge pour voiture aux domiciles de chaque utilisateur peut donc s'avérer pertinent, en complément de celles disponibles sur le lieu de travail, en voirie ou en stations-services. Au-delà des gains sur les prix de recharge pendant les heures creuses, des abonnements avantageux peuvent également être mis en place sur vos tarifs d'électricité pour les weekends et jours fériés, ce qui impacte favorablement ce poste de dépense.

Enfin, les politiques commerciales des opérateurs peuvent varier concernant le prix au kWh, avec des solutions tarifaires spécifiques. Les facturations et forfaits coûtent plus ou moins chers selon la formule choisie et la puissance de la charge. En analysant tous ces aspects, les gestionnaires de flotte disposent ainsi d'autant d'opportunités d'optimisation que pour les véhicules thermiques.

 


Pour aller plus loin


 

Retour