Skip to content

Faut-il passer à la voiture électrique ? 5 questions à se poser avant de se lancer

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

A l’heure de développer le mix énergétique de leur flotte, de nombreux gestionnaires de flotte peuvent s'interroger sur les conséquences de l'intégration de nouvelles motorisations à leur parc. Faut-il passer à la voiture électrique ? Quel sera l’impact de cette technologie sur le TCO de leur flotte ? Les voitures électriques seront-elles adaptées aux usages de leurs conducteurs ? Autonomie, recharge, aides à l’achat… Voici ce qu’il faut savoir avant de vous lancer.

 

 

Par François - Publié le 13/10/2020

Lecture : 4 min


Homme qui recharge sa voiture électrique

 

 

Infographie questions mobilité

Quelle est l’autonomie d’une voiture électrique ? 

C’est une question centrale pour les gestionnaires de flotte qui souhaitent intégrer des voitures électriques à leur flotte. Leur crainte : que l’activité de leurs collaborateurs soit handicapée par une trop faible autonomie. Les progrès en termes de technologie peuvent les rassurer : l’autonomie des batteries a sensiblement progressé ces dernières années sous l'impulsion des nouveaux modèles commercialisés par les principaux constructeurs. 

Les voitures les plus performantes ont désormais la capacité de rouler entre 400 à 500 kilomètres sans recharge. Beaucoup de modèles proposent une autonomie moyenne comprise entre 250 et 300 kilomètres. Une large gamme de véhicules et de batteries est donc proposée par les grands constructeurs français et internationaux. Les gestionnaires pourront trouver le modèle qui correspond aux besoins de leurs conducteurs : une autonomie importante pour les longs déplacements professionnels à travers la France ou plus réduite pour les trajets urbains de courte distance.

Peut-on facilement recharger son véhicule électrique ?

C’est là encore une nouvelle rassurante pour les gestionnaires de flotte : le réseau de bornes de recharge est en plein développement sur le territoire national. Il comptait fin août 38 099 points de recharge selon l’Avere-France, l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique, contre environ 25 479 à l’été 2019. Une progression à un rythme élevé qui devrait se poursuivre dans les mois qui viennent. Le gouvernement a en effet fixé dans le plan de relance automobile l’objectif de 100.000 bornes de recharge en France d’ici fin 2021. De quoi vous permettre de trouver plus facilement un point de recharge pour vos voitures électriques, lors des différents déplacements de vos collaborateurs.

Ils pourront notamment profiter du vaste réseau accessible grâce à la carte TOTAL multi-énergies : plus de 20 000 bornes en France et plus de 100 000 à travers l’Europe. Parmi elles, des bornes de haute puissance donnent la possibilité aux conducteurs de recharger leur voiture électrique en quelques dizaines de minutes, grâce à une technologie constamment améliorée. TOTAL travaille au déploiement de plus de 300 stations-services de recharge haute puissance à l’horizon 2023, réparties de la manière suivante : deux tiers sur autoroute et voies rapides, un tiers en zone urbaine. Enfin, pour faciliter la mobilité électrique de vos collaborateurs, vous pouvez également installer des bornes sur le parking de votre entreprise mais aussi à leur domicile.

Quelles aides pour l’achat de voitures électriques en 2020 ? 

Si les véhicules à moteur électrique sont plus chers à l’achat que les modèles thermiques, ils vous permettent d’avoir accès à de nombreux coups de pouce financiers. A commencer par le bonus écologique qui s’élève pour les entreprises à 5 000 euros par voiture électrique, avec un plafonnement à 27% du prix d'achat du véhicule. Une prime à la conversion peut également être attribuée sous conditions. 
Au-delà de ces aides, l’achat d’une voiture électrique vous permet également de bénéficier de nombreux dispositifs fiscaux tels l’exonération de la taxe sur les voitures électriques de société (TVS) ou encore la récupération de la TVA. Des collectivités locales (régions, départements…) ont également pu mettre en place des aides complémentaires, y compris pour l'acquisition de voitures électriques sur le marché de l'occasion. Bon à savoir : vous pouvez également bénéficier d’une aide pour vos bornes de recharge. Cette prime ADVENIR représente 40 % du prix d'achat et de l’installation, dans la limite de 1360 € par point de charge.

La consommation d’un véhicule électrique est-elle inférieure à celle d’un modèle thermique ?

La recharge d’un véhicule électrique, moins chère qu’un plein de diesel à la pompe ? C’est une réalité que confirment plusieurs études. Le coût pour une voiture à motorisation électrique est même trois fois inférieur à celui d’un modèle thermique sur 100 km. Une bonne nouvelle pour les gestionnaires de flotte qui peuvent ainsi optimiser leur TCO (Total cost of ownership). A noter que cette consommation peut être encore réduite en adoptant une conduite souple, sans à-coups, en appliquant une éco-conduite, et en limitant sa vitesse. Bon à savoir : avec les bornes TOTAL, vous pouvez recharger vos véhicules électriques à un tarif préférentiel pendant les heures creuses.

Quelle est la durée de vie d’une batterie ? 

La batterie représente l'élément central pour les propriétaires d'une voiture électrique, puisque c'est le critère qui va servir à déterminer son autonomie. C’est également une pièce dont le coût est important : elle peut représenter jusqu’à 40 % du prix d’achat d'une voiture électrique neuve. Si sa durabilité peut bien sûr varier en fonction de nombreux critères, notamment technologiques, les constructeurs l’estiment aujourd’hui, en moyenne, à près de 20 ans. Une durée de vie élevée, qui constitue une bonne nouvelle pour le TCO de votre flotte de voitures électriques.

Disponible à l’achat, la batterie peut également être louée (de quelques dizaines d’euros à 150 euros par mois). Une solution qui offre un avantage important : le contrat de location vous permet fréquemment de disposer d’une garantie de remplacement afin de changer la pièce si des défaillances étaient constatées dans le temps (notamment en cas de perte de capacité trop importante).

 


Pour aller plus loin


 

Retour