Skip to content

Les propriétaires de véhicules électriques et hybrides affichent leur satisfaction

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

Malgré la pandémie de Covid-19, la mobilité électrique continue de progresser dans l’hexagone. Et les nombreux Français qui ont déjà sauté le pas semblent s’en féliciter. Un sondage mené par Ipsos pour le compte de l’association Avere-France met ainsi en lumière l’excellent niveau de satisfaction des propriétaires de véhicules électriques et hybrides. Quels sont les principaux retours de cette enquête ? État des lieux. 

 

Par Nicolas - Publié le 19/03/2021

Lecture : 4 min


voiture électrique

Mobilité électrique : un bilan positiF

Ces dernières années, le nombre de véhicules électriques ou hybrides rechargeables en France a connu une importante progression. Entre janvier et novembre 2020, 157 480 nouvelles immatriculations ont été enregistrées. L’enquête Ipsos, réalisée entre le 27 juillet et le 8 septembre 2020, se base, quant à elle, sur un panel de de 3 643 propriétaires de véhicules électriques et hybrides rechargeables. Première conclusion : la satisfaction client est bien au rendez-vous : 96 % des sondés se déclarent satisfaits de leur investissement et sept personnes sur dix donnent la note maximale à leur véhicule.  

Ces chiffres positifs ont encore plus de sens quand on sait que les conducteurs font un usage régulier de leur véhicule. 81 % des personnes interrogées affirment que c’est leur principal moyen pour se déplacer. Ils sont même 71 % à l’utiliser comme véhicule principal au détriment de leur véhicule thermique. On ne sera donc pas surpris que 94 % des sondés jugent que leur véhicule électrique remplit les mêmes usages qu’un modèle thermique équivalent.  

Les véhicules électriques ou hybrides rechargeables se sont donc fait une place dans le quotidien de leurs propriétaires. 86 % des personnes interrogées assurent utiliser ce véhicule pour tous les trajets du quotidien. Et 83 % également pour des trajets ponctuels ou exceptionnels. Contrairement aux idées reçues, conduire un véhicule électrique ou hybride n’est pas synonyme d’une diminution du kilométrage moyen : 67 % des sondés disent rouler autant qu’avec leur précédent véhicule essence ou diesel alors que 25 % pensent même rouler encore plus. Un usage confirmé par le nombre de kilomètres parcourus. La moyenne des Français est de 29 kilomètres par jour. Or, 47% des répondants sont au-dessus de ce chiffre, atteignant entre 31 et 100 kilomètres. 

Mobilité électrique : les motivations des utilisateurs  

La raison principale qui pousse les propriétaires de véhicules électriques et hybrides rechargeables à faire le choix de la mobilité électrique ? La dimension environnementale, qui est citée par 46 % des personnes interrogées. Logiquement, les conducteurs de ce genre de véhicule sont 82 % à déclarer avoir adopté une conduite éco-responsable tandis qu’ils sont 15 % à apprécier une meilleure qualité de conduite.  

Cela dit, l’environnement n’est pas la seule motivation : 25 % des sondés sont passés à la mobilité électrique pour faire des économies. Sur 100 kilomètres, la recharge d’une voiture électrique coûte trois fois moins que le plein d’un véhicule thermique. Une opportunité pour les gestionnaires de flotte qui peuvent réduire leur TCO (Total Cost of Ownership ou coût total de possession d’un véhicule). 84% des propriétaires d’un véhicule électrique se disent également satisfaits de son coût d’entretien bas. 

Mobilité électrique : le réseau de bornes de recharge se densifie

Les véhicules électriques ou hybrides sont rechargés trois fois par semaine en moyenne. Si 70 % des propriétaires disposent des installations nécessaires pour le faire chez eux, la densité du réseau de bornes reste un enjeu stratégique. Les utilisateurs attendent de pouvoir recharger sereinement leur voiture sans faire de détour lors de leurs trajets quotidiens, en particulier les professionnels. 

L’enquête Ipsos révèle que les deux tiers des propriétaires souhaitent une augmentation du nombre des bornes de recharge. Le gouvernement a d’ailleurs annoncé le déploiement de 100 000 points de recharge pour la fin 2021. Et TOTAL ; signataire de la charte ‘Objectif 100 000 bornes” (TOTAL signe la charte "Objectif 100 000 Bornes" - Total.fr) s’engage à déployer 300 hubs de recharge haute puissance d’ici fin 2023. Ils permettront de recharger un véhicule en quelques dizaines de minutes et seront mis en place sur le réseau autoroutier et les voies rapides mais aussi en ville afin de simplifier l’accès à la recharge rapide pour tous les conducteurs, quels que soient leurs usages. Par ailleurs, les titulaires de la carte TOTAL multi-énergies ont déjà accès à plus de 20 000 bornes en France et plus de 150 000 en Europe. 

La mobilité électrique en France n’est pas prête de tomber en panne sèche. 

 


Pour aller plus loin


 

Retour