Skip to content

Le covoiturage agirait positivement sur le comportement au volant

Mobilité & Innovation   >    Marché, tendances et actus

Le covoiturage a un impact positif sur le comportement des conducteurs, selon une étude* parue le 15 avril dernier, menée par TNS Sofres pour le compte de la plateforme communautaire de covoiturage BlaBlaCar et la mutuelle d’assurance MAIF.

 

Par Fabien - Publié le 15/12/2015, mis à jour le 18/09/2019 

Lecture : 1 min


 

visuel53-covoiturage-agirait-positivement-comportement-volant-refonte.jpg

 

Les automobilistes interrogés par l’enquête admettent mieux respecter les règles de la route lorsqu’ils transportent plusieurs passagers :

 

- 76 % respectent les limites de vitesses (contre 56 % pour les conducteurs non utilisateurs de BlaBlaCar) ;

- 69 % contrôlent régulièrement la pression des pneus (47 %) ;

- 98 % attachent leur ceinture de sécurité (90 %) ;

- 69 % prennent des pauses toutes les 2 ou 3 heures durant de longs trajets (59 %) ;

- 91 % actionnent leurs clignotants lorsqu’ils tournent ou changent de voie (73 %) ;

- 82 % contrôlent leur énervement (40 %) ;

- 86 % n’utilisent pas leur téléphone au volant (hors kit mains libres) (81 %) ;

- 80 % ne mangent pas en conduisant (61 %).

 

Pour expliquer ces différences de comportement, BlaBlaCar met l’accent sur la réputation de conduite de ses membres. Chaque conducteur de la plateforme communautaire de covoiturage est susceptible d’être noté par ses passagers sur le site, ce qui oblige à soigner la conduite.

 

*L’étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1000 conducteurs nationaux représentatifs et 500 membres de BlaBlaCar conduisant dans 10 pays d’Europe (France, Allemagne, Royaume Uni, Espagne, Portugal, Pologne, Russie, Turquie, Pays-Bas).

 

Pour aller plus loin

Retour