Skip to content

Retour de vacances : faut-il payer vos PV ?

Mobilité & Innovation   >    Marché, tendances et actus

Au retour de leurs congés, certains automobilistes qui n’avaient pas noté que le mois d’août n’était plus gratuit à Paris, ont eu la mauvaise surprise de découvrir des PV sur leur véhicule resté en stationnement près de leur domicile.

 

Par Fabien - Publié le 13/09/2016, mis à jour le 30/09/2019 

Lecture : 1 min


 

visuel102-retour-vacances-faut-payer-pv-refonte.jpg

 

En effet, selon l’article R.417-12 du Code de la route il est : « considéré comme abusif le stationnement ininterrompu d’un véhicule […] pendant une durée excédant sept jours ». Sauf si le maire de ladite ville le réduit (comme à Paris : vingt-quatre heures).

 

Or, «  les tribunaux censurent toute verbalisation multiple (Cour de cassation 7 juin 1995, n°93-84757) donc, d’après Rémy Josseaume, président de l’Automobile-Club des avocats, un unique « PV peut être dressé » pour ces infractions et ce, « même si le véhicule n’a pas bougé durant plusieurs semaines ».

 

Automobilistes, soyez donc vigilants et sachez qu’il est ainsi possible d’effectuer un recours auprès du Tribunal afin de minorer le montant global de vos contraventions, si le contexte le permet !

 


Pour aller plus loin


 

Retour