Skip to content

Electromobilité : devenez incollable sur ces notions essentielles !

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

L’électromobilité, également appelée mobilité électrique, fait référence à la possibilité de se déplacer avec un véhicule totalement ou partiellement alimenté à l’électricité. C’est l’un des leviers essentiels de la transition énergétique et de la ville durable. Vous êtes intéressé ? Découvrez alors toutes les définitions à connaitre au travers de notre lexique : borne de recharge, courant alternatif ou continu, batterie électrique…

 

Par Léa - Publié le 27/04/2020

Lecture : 6 min


 

Homme qui attend pendant la recharge de sa voiture électrique

La voiture électrique et l’électromobilité

Au lieu de fonctionner à l’essence, les véhicules électriques tirent leur énergie de batteries rechargeables. En termes de fonctionnement, qu’est-ce que ça change ? L’extérieur de la voiture électrique est identique à un véhicule thermique, à l’exception du système d'échappement dont cette dernière n’a pas besoin. Lors de l’allumage, les batteries transmettent l’énergie électrique au moteur qui va alors la convertir en énergie mécanique, et ainsi mettre en mouvement la voiture. Les voitures électriques émettent beaucoup moins de particules et de CO2 que les voitures à moteur thermique. Elles participent donc à la réduction des émissions et à l’amélioration de la qualité de l’air. Un avantage indéniable puisque le secteur des transports est le premier émetteur de CO2 en France. D’après l’ADEME, il représente 36 % des émissions nationales.

Les batteries de vos véhicules électriques

La batterie, pièce-clé du véhicule électrique, est caractérisée par sa capacité plus ou moins grande, mais surtout par sa technologie. Il existe deux principaux types de batterie électrique à bien différencier.

Batterie électrique Lithium-ion

Les batteries rechargeables de voitures électriques sont majoritairement des batteries Lithium-ion (Li-ion). Elles supportent des intensités élevées, ce qui leur permettent d'avoir une grande autonomie, de fournir beaucoup de puissance et d'être rechargées rapidement. En contrepartie, les batteries Li-ion nécessitent d’être rechargées en suivant des conditions d’utilisation très strictes pour éviter tout risque pendant la recharge.

Le constructeur doit par ailleurs prévoir de s’équiper d’un Battery Management System (BMS), système de sécurité qui permet de contrôler le bon état de tous les composants de la batterie. La batterie Lithium-ion est un accumulateur électrochimique qui utilise le lithium sous une forme ionique. Concrètement, le lithium est un métal léger qui a une conductivité thermique très élevée. Sous forme d’ions, il récupère l’énergie électrique et la stocke, pour ensuite la libérer à l’aide de deux petites électrodes (cathodes en cobalt et/ou nickel).

Batterie électrique Lithium-Phosphate

La batterie Lithium-Phosphate assure également une meilleure longévité et se révèle moins polluante que la batterie Li-ion. Cependant, sa densité d'énergie est légèrement inférieure, ce qui signifie qu’elle ne pourra pas stocker autant d’énergie. Dans une batterie Lithium-Phosphate, le phosphate de fer remplace le cobalt et/ou nickel des cathodes de la batterie Li-ion. La cathode en phosphate de fer est très stable et ne relâche pas d'oxygène, ce qui apporte de réels bénéfices en termes de sécurité de votre véhicule électrique.

Les solutions de recharge pour vos véhicules électriques 

Pour recharger votre voiture électrique, vous pouvez la brancher à une borne de recharge, vous rendre dans une station de recharge, ou encore utiliser une wallbox… De nombreuses solutions s’offrant à vous, nous vous aidons à y voir plus clair.

Bornes de recharge : un allié essentiel pour votre mobilité électrique

La borne de recharge est un appareil fixe raccordé à l’électricité, comprenant un ou plusieurs points de charge. Elle peut aussi intégrer des dispositifs de communication, de comptage, de contrôle, etc. Vous pouvez utiliser une borne de recharge lente pour alimenter votre voiture électrique, mais aussi recourir à une borne de recharge à haute puissance, voire à ultra-haute puissance. La seule différence entre ces différentes options ? Le temps de recharge !

Station de recharge : quelle différence avec la borne de recharge ?

La station de recharge ne doit pas être confondue avec la borne de recharge. Elle constitue en effet un ensemble regroupant plusieurs bornes associées à des stationnements. Ces dernières sont toutes alimentées par un même point de livraison.

Wallbox : quelle est la spécificité de cette borne de recharge ?

La wallbox, littéralement « boîte au mur », est une borne de recharge à haute puissance électrique qui se fixe au mur d’un garage, d’un parking, etc. Elle s’installe facilement par un professionnel qualifié, afin de vous permettre de recharger rapidement et en toute sécurité le véhicule électrique de vos collaborateurs ou de vos visiteurs.

La recharge sur courant alternatif et courant continu

Les bornes de recharges peuvent être alimentées en courant électrique alternatif ou en courant continu. Le courant électrique est le résultat d’un déplacement d’électrons libres dans un corps conducteur. En fonction de la direction que prennent ces électrons, le courant est alors alternatif ou continu.

Courant alternatif

 Le courant alternatif (CA ou AC pour « alternating current » en anglais) est un courant électrique où les électrons circulent dans un sens puis dans l’autre, à intervalles réguliers, telle une courbe sinusoïdale. Le courant alternatif est distribué sur tout le réseau électrique et alimente les bornes de recharge. Il répond aux besoins de recharge les plus fréquents.

Courant continu

Contrairement au courant alternatif, le courant continu (DC) circule dans un seul sens. Il résulte d’un procédé chimique dans la borne de recharge. Pour la recharge d’un véhicule électrique, le courant alternatif doit être transformé en courant continu par un convertisseur. Sur une borne alimentée en courant électrique alternatif, la conversion se fait au sein du véhicule. Lorsque la borne fonctionne avec du courant continu, le convertisseur se situe directement à l’intérieur de la borne, ce qui explique le coût plus élevé de ce type d’installations.

Les différentes prises pour recharger vos véhicules électriques 

Chaque borne de recharge est munie d’une ou plusieurs prises pour alimenter la batterie de votre véhicule. Toutes les prises ne sont pas compatibles avec l’ensemble des voitures électriques. Faisons le point ensemble sur les différentes prises existantes.

La prise de recharge électrique type 2

La prise de type 2 est prévue pour une recharge lente et correspond à la norme européenne relative à la recharge en courant alternatif. C’est le type de prise le plus répandu en France. La plupart des bornes de recharge publiques sont d’ailleurs équipées avec des prises de type 2.

La prise de recharge électrique Combo 2

La prise Combo 2 correspond à la norme européenne pour la recharge rapide (CCS : Combined Charging System). Il s’agit d’une prise de type 2 avec des connecteurs supplémentaires. La prise Combo 2 vous permet de recharger votre voiture sur toutes les bornes de recharge, qu’il s’agisse d’une charge lente en courant alternatif (prise type 2) ou d’une charge rapide en courant continu.

La prise de recharge électrique CHAdeMO

La prise CHAdeMO a vu le jour en 2010, après que plusieurs marques de voitures électriques japonaises (dont Mitsubishi, Nissan, Subaru, Toyota) se soient associées pour standardiser et développer la charge rapide au Japon.  Contrairement aux autres prises, elle héberge directement l’alimentation à courant continu (aussi appelé le chargeur AC/DC), à la place du véhicule électrique. Résultat : la puissance de recharge est plus importante. La recharge est cependant toujours pilotée par la voiture. Celle-ci surveille l’état de la batterie en temps réel et transmet des instructions via son système de communication. Aujourd’hui, la prise CHAdeMO se connecte majoritairement aux voitures japonaises, mais vous pouvez aussi l’utiliser avec un adaptateur sur d’autres modèles de véhicules électriques. Petit bonus : le nom CHAdeMO vient de la phrase : « O cha demo ikaga desuka » qui peut se traduire « vous prendrez bien un thé pendant que la voiture recharge ».

Le point sur les aides pour favoriser votre électromobilité

L’achat d’une voiture électrique entraîne bien souvent l’installation d’une borne de recharge. Pas de panique : pour cet investissement complémentaire, des aides financières peuvent vous permettre de réduire votre budget, à condition de faire appel à un installateur électricien formé et qualifié IRVE.

Qu’est-ce que la norme IRVE ?

Le décret n°2017-26, paru au Journal Officiel du 13 janvier 2017, uniformise les dispositions techniques des Infrastructures de Recharge pour Véhicules Electriques (IRVE) sur l’espace public et privé. Ce décret fixe les exigences requises pour l’installation, l’exploitation et la maintenance des bornes de recharge de véhicules électriques de puissance supérieure à 3,7 kW. L’article 22, en particulier, encadre les dispositions relatives à la qualification des installateurs et impose l’habilitation des professionnels. Pour pouvoir installer des recharges de véhicules électriques dans l’habitat individuel et collectif, ou dans le tertiaire, les professionnels doivent désormais justifier de la qualification IRVE.

Programme et prime ADVENIR : en quoi cela consiste ?

Dans le cadre de la loi de transition énergétique, le programme ADVENIR a pour objectif de favoriser l’installation de de bornes de recharge et de soutenir l’électromobilité. Comment ? Avec la prime ADVENIR. Grâce au mécanisme des CEE (Certificats d’Economie d’Energie), la prime ADVENIR vient couvrir les coûts de fourniture et d’installation de bornes de recharge à hauteur de 40 % pour les entreprises et les personnes publiques (pour des bornes implantées sur un parking non ouvert au public). Des économies non négligeables.

Bonus écologique : comment y être éligible ?

Depuis 2008, l'Etat a mis en place le bonus écologique pour inciter les professionnels et les particuliers acheteurs à s'orienter vers des véhicules neufs faiblement émetteurs de CO2. Le bonus écologique concerne l’achat ou la location de longue durée (supérieure ou égale à deux ans) de voitures ou camionnettes neuves émettant au maximum 20g de CO2/km, 2 roues, 3 roues et quadricycles motorisés utilisant l'électricité comme source d'énergie.

Toutes les personnes physiques ou morales justifiant d'un domicile ou d'un établissement en France peuvent bénéficier du bonus écologique. En 2020, l’aide financière s’élève à 3 000 euros pour les entreprises pour tout achat d’un véhicule électrique, dont le montant ne dépasse pas 60 000 euros. Bon à savoir : pour bénéficier du bonus écologique, le véhicule ne doit pas être vendu dans les 6 mois suivant son achat, ni avant d'avoir parcouru au moins 6 000 km.

 

 

Pour aller plus loin


 

Retour